La mise au point du Neurofeedback

Source ADNF (Association pour la Diffusion du Neurofeedback en France)

 

C’est durant cette même période que furent conçus les premiers équipements de neurofeedback informatisés dont Val Brown et Sue Brown firent largement l’expérience. Convaincus qu’il devait être possible d’entrainer le cerveau de façon plus harmonieuse, efficace et sans effets secondaires. Ils conçurent et développèrent une neuro-technologie de pointe unique, le « Dynamical Neurofeedback®».

Leurs nombreux essais cliniques les ont amenés à constater qu’il était tout à fait possible d’entrainer sans danger plusieurs bandes de fréquence simultanément dans les 2 hémisphères. Contrairement au Neurofeedback Linear qui compare l’amplitude des signaux à une norme ou une moyenne préétablie, les concepteurs du système NeurOptimal® se sont uniquement intéressés à la variation des signaux cérébraux entre eux et dans le temps, permettant de développer leur propre algorithme basé sur un traitement des signaux innovant (l’analyse temps/fréquence en temps réel).

Aujourd’hui les applications du Neurofeedback sont multiples et ses modalités de mise en œuvre sont très diverses. Cela va du médecin, du neurologue ou du psychiatre, experts en Neurofeedback qui utilisent les systèmes complexes d’ancienne génération pour traiter des symptômes spécifiques – aux thérapeutes et aux particuliers qui utilisent les systèmes de nouvelle génération (largement automatisés et sûrs) pour entraîner le cerveau à mieux fonctionner globalement. L’association pour la diffusion du Neurofeedback en France se classe dans cette deuxième catégorie.

NeurOptimal® est arrivé en France en 2004. En octobre 2018, la FDA : Haute Autorité de Santé Américaine, a reconnu Neuroptimal® comme étant un outil de bien-être général efficace et sans danger.